EN SAVOIR PLUS SUR LES PÉCHÉS SOCIAUX

Le 13 mai , Développement et paix a  transmis au Gouvernement fédéral  une pétition signée par  190,000 citoyens et citoyennes demandant  qu’on examine les comportements à l’étranger de compagnies  minières,  pétrolières et gazières étiquetées canadiennes. De son côté,  une  communauté religieuse qui, par l’intermédiaire d’un mandataire, a effectué des investissements dans une multinationale veut en savoir plus sur la manière dont la dite entreprise s’acquitte de ses obligations à l’égard de collectivités locales en Afrique et en Amérique latine. Il semble  que les entreprises visées se moquent des exigences élémentaires de justice  sociale et économique.

Ces deux cas illustrent  ce que  Gianfranco Girottti ( Voir  Edito de mai 2008) appelle un péché social.   Les choix éthiques, dans un contexte de mondialisation, se font souvent par le biais de décisions techniques et commerciales prises au sein de  structures et d’appareils de direction  qui échappent à l’attention des propriétaires de capitaux,  à savoir les actionnaires.  Beaucoup de détenteurs  d’actions n’ont qu’une vague idée de la façon dont on fait fructifier leurs placements  dans des pays étrangers. Dans la plupart des cas,  les bénéficiaires de caisses de  retraite en savent encore moins. Des retraités seraient sûrement consternés d’apprendre que telle entreprise florissante dont leur caisse tire  profit exploite  sans vergogne des travailleurs sans défense,  que telle autre détruit l’environnement, que telle autre s’emploie  à corrompre des dirigeants  politiques afin de profiter de privilèges indus ou encore se livre au commerce des armes. Les instigateurs de  péchés sociaux trafiquent au cœur d’un univers ténébreux.

Voici que des institutions soucieuses de justice sociale et économique  ont décidé d’y voir un peu plus clair et d’aller au fond des choses. Un comportement qui leur fait honneur et un exemple à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *