PATRIMOINE MENACÉ

En 1964, à l’instigation de Georges-Emile Lapalme, alors ministre des Affaires culturelles, le gouvernement du Québec promulgua un décret qui consacrait le statut historique des Grands domaines de Sillery : un vaste territoire s’étendant approximativement du Bois de Coulonge au Domaine Kilmarnock. Depuis ce temps, le territoire dit protégé a été amputé de plusieurs parcelles. Néanmoins, l’espace résiduel pourrait constituer une extension des Plaines d’Abraham, y ajoutant un parc linéaire, des boisés d’une qualité exceptionnelle, des espaces verts accessibles au public ainsi que des bâtiments conventuels pouvant se prêter à un usage communautaire. Les Grands domaines offrent une chance à nulle autre pareille d’accroître la dimension humaine, sociale et culturelle de la ville de Québec.

Or voici que des projets de condos et de résidences de luxe mettent cet héritage en péril. La tentation est grande de faire passer au premier rang le profit à court terme souhaité par des entrepreneurs et les rentrées de taxes auxquelles rêvent des administrateurs municipaux. On dirait une répétition de l’histoire. Ainsi fut-il un temps jadis où des hommes d’affaires voulaient qu’on démolisse les fortifications afin de créer de nouveaux espaces pour les commerces. Et n’eût été la ténacité d’un ancien gouverneur général, Lord Grey, les Plaines d’Abraham n’auraient pas vu le jour puisqu’elles restreignaient l’espace résidentiel.

Le ministre de la Culture aura le dernier mot dans le dossier des Grands domaines de Sillery. L’occasion lui est donnée de démontrer qu’il est capable d’une vision des choses qui puisse se comparer à celle dont témoigna jadis Georges-Émile Lapalme.

1 pensée sur “PATRIMOINE MENACÉ”

  1. Re : Consultation publique sur le site patrimonial de Sillery – février-mars 2013
    Monsieur O’Neill,
    À la lecture de votre billet sur le patrimoine de Sillery, la Coalition pour l’arrondissement historique de Sillery porte à votre attention la consultation publique sur le plan de conservation du site, conduite par le CPCQ, qui débutera le 8 février 2013 (cpcq.gouv.qc.ca).
    Suivront :
    20 février,19 h, séance publique d’information
    27 et 28 février, 19 h, ateliers (cadre bâti, couvert végétal, qualités visuelles)
    27 mars,19 h, audience publique.
    Toutes ces activités se dérouleront au Montmartre canadien.

    La Coalition fait appel à toutes les forces vives du milieu – et vous en êtes ! – pour participer et contribuer à cette consultation. C’est notre chance ultime de préserver ce patrimoine tangible et intangible. Plus nombreux nous serons, avec nos points de vue diversifiés, plus les instances politiques devront être à l’écoute et agir en conséquence. Nous savons que vous êtes sensible à un tel exercice.

    Nous apprécierons savoir si vous comptez être du nombre des participants et des intervenants. Vous pouvez nous en informer à l’adresse courriel ci-haut ou à s8simard@yahoo.ca.

    Nous vous remercions de votre attention à donner suite à notre vif souhait.
    Johane La Rochelle
    pour la Coalition pour l’environnement historique de Sillery

Répondre à JOHANE LA ROCHELLE Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *