APOLOGIE DU DÉRACINEMENT

Le ministre français de l’éducation, Vincent Peillon, a déclaré que le but de la morale laïque est « d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, éthique, social, intellectuel » pour « permettre à chaque élève de s’émanciper », car « le but de l’école républicaine a toujours été de produire un individu libre ».

Déclaration étonnante. Car un mérite de l’école laïque, en France, aura été d’éduquer à une morale républicaine où logent des valeurs traditionnelles qui font consensus : le civisme, le patriotisme, la tolérance, l’honnêteté, le culte du travail, la primauté du bien commun.

Déclaration inquiétante. Une telle apologie du déracinement a de quoi inquiéter les parents. Pourquoi mettre tant d’énergie à transmettre des valeurs si l’école publique se donne comme mission de les évacuer de l’enseignement ? C’est peut-être aussi l’inquiétude des parents face à une école publique où certains font l’apologie du déracinement qui explique en partie pourquoi l’école privée, en France, devient de plus en plus attirante au point de ne pas pouvoir répondre à la demande.

« Produire un individu libre », a dit le ministre. Sans un héritage issu du passé, sans valeurs transmises, sans points de repère ? C’est là une entreprise périlleuse. Heureusement, on pourra, espérons-le, compter sur le professionnalisme et le bon sens des éducateurs pour freiner l’effet nocif des fantasmagories du ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *