L’ASTROLOGIE AU SERVICE DE L’ÉCONOMIE

« Il y a trop d’astrologues dans notre profession », de dire un jour l’éminent économiste John Kenneth Galbraith, que cite Serge Truffaut dans un éditorial remarquable intitulé Le chiffre du mal (Le Devoir, 22 avril 2013).

L’auteur décrit comment des décideurs politiques se sont inspirés d’une savante étude de deux brillants économistes américains pour imposer à l’Europe une cure d’austérité drastique qui a contribué à l’explosion du chômage et accru le nombre des pauvres, conduisant au bord de la ruine plusieurs pays, dont la Grèce. On compte désormais 26 millions de chômeurs dans l’Union européenne, 19 millions dans la zone euro dont 6 millions victimes de la cure d’austérité concoctée par des économistes qui ont joué aux astrologues. Chez les jeunes, souligne Serge Truffaut, « le nombre de sans-emploi est si élevé qu’on parle déjà d’une génération sacrifiée ». Les principaux artisans de ce dégàt : des experts qui ont utilisé une mauvaise méthode et se sont trompés dans leurs calculs et des décideurs politiques qui ont appliqué aveuglement les conseils prodigués par des charlatans.

Reste à voir combien de temps ça prendra aux décideurs politiques pour rectifier le tir et mettre de l’avant une politique économique et sociale plus intelligente et plus humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *