S’ENRACINER DANS LES VALEURS

Dans un bloc-notes datant du 12 avril 2013, j’avais commenté une étrange déclaration de Vincent Peillon , ministre français de l’Éducation,
qui semblait prôner le déracinement des valeurs comme le chemin conduisant à la liberté. Mais voici que dans une entrevue accordée au magazine Le Nouvel Observateur ( 25-avril-1 mai 2013), le ministre se présente comme un promoteur d’un « réarmement idéologique, moral et intellectuel », dans le cadre d’un enseignement moral laîque en continuité avec la tradition républicaine.

« Force est de reconnaître, dit le ministre, que l’idée de l’intérêt commun sur laquelle s’est construite la République s’est affaiblie. Elle s’est effacée au profit de morales de substitution diverses, celles de la concurrence effrénée, de l’argent, de la loi du plus fort, de communautés exacerbées par l’individualisme grandissant. Face à elles, il faut réaffirmer les valeurs communes qui fondent la République ». Ces valeurs communes, universelles, ce sont, dit-il, celles « de liberté, d’égalité, de fraternité, de tolérance, de respect de la personne humaine ». Des valeurs qui ne seront pas imposées mais que les enseignants « vont tenter d’amener les élèves à y adhérer par les débats, la réflexion, l’exercice du jugement ».

Nous voilà loin d’une opération de déracinement. Les enseignants sont plutôt conviés à participer à une entreprise d’enracinement. Il faut s’en réjouir. Et féliciter le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *