FRAUDEURS HAUT DE GAMME

A lire, dans LE SOLEIL  du 17 juin 2013, un excellent édito d’Élisabeth Fleury, intitulé Le mal du siècle. L’auteure y traite de l’évasion fiscale.

Elle nous apprend que, selon le Réseau mondial pour la justice fiscale, les paradis fiscaux abriteraient jusqu’à  32 billions de dollars,  soit l’équivalent du tiers de la richesse mondiale. En récupérant ne serait-ce que la moitié de ce montant faramineux, on pourrait combattre efficacement la pauvreté à peu près partout dans le monde.

Selon  Kofi Annan, ex-secrétaire général des Nations unies et que cite l’auteure, les pertes subies par l’Afrique sous la forme de sorties de capitaux illicites seraient au moins deux fois plus élevées que ce qu’elle reçoit en aide internationale. L’évasion fiscale n’est donc pas un vice réservé aux plus nantis des pays développés. Les nouveaux riches qui ont pignon sur rue dans les pays pauvres y vont aussi de leur contribution.

On doit aborder la question de l’évasion fiscale lors du Sommet du G8, qui se tient ces jours-ci en Irlande du Nord. Voyons pour voir ce qui sortira de ces délibérations. Souhaitons-nous bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *