Une approche évangélique et humaine

Telle une tornade, le débat sur l’avortement a refait surface. Pour y voir plus clair je conseille de lire ou de relire un texte remarquable paru dans Pastorale-Québec (novembre 2009) , sous la signature de Pierre Gaudette. Le titre : Perspectives théologiques et pastorales sur l’avortement.

L’auteur propose « une approche sensible au drame vécu ». Il met en lumière les enjeux éthiques, le respect inconditionnel de la vie naissante, lequel commande « un engagement résolu pour la qualité de toute vie ». « Prendre soin de toute la vie et de la vie de tous », disait »Jean-Paul II.

Cela étant dit, Pierre Gaudette rappelle que nonobstant les beaux principes surgissent des situations concrètes ou la nouvelle vie qui s’annonce apparaît parfois comme un fardeau, un intrus, une victime potentielle ou encore une charge que les femmes ne veulent plus être les seules à porter. Ici encore il cite Jean-Paul II : « C’est la femme qui paiera le prix fort, si elle a le courage de garder son enfant, mas plus encore si elle retire la vie à l’enfant qui a été conçu en elle. La seule attitude envisageable, en un tel cas particulier, est la solidarité radicale avec la femme enceinte ». « Il nous semble, commente Pierre Gaudette, que c’est là l’attitude de fond qui doit nous inspirer dans toute notre réflexion sur l’avortement et susciter nos engagements sur le plan collectif ou sur le plan individuel »

Il conclut : « Le drame ici, c’est la solitude, l’incapacité de dire son vécu, de verbaliser son angoisse. Tout doit être mis en œuvre pour que cela soit évité ».

Tout le texte mérite une lecture attentive. Il s’agit d’une réflexion sereine, éclairée, propre à calmer le jeu au cœur de la tornade qui a surgi à la mi-mai dans le ciel québécois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *