AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD

J’extrais d’une documentation reçue du Parti vert du Canada les données suivantes  qui peuvent nous éclairer sur les enjeux reliés aux projets d’oléoducs ( pipelines) susceptibles  d’affecter la qualité de vie au sein de l’espace nord-américain.

* Tous ces pipelines achemineront probablement du bitume dilué, c’est-à-dire un mélange de bitume solide et de produits chimiques qui permet de diluer le bitume pour qu’il puisse s’écouler.

*Le bitume dilué est un produit beaucoup plus dangereux pour l’environnement que le pétrole brut. Le déversement de bitume dilué dans la rivière Kalamazoo par Enbridge en 2010 n’a  pas encore été nettoyé, trois ans après l’incident.

*Une règlementation forte s’impose, «  permettant à l’industrie de ce secteur de ralentir sa cadence pour que les entreprises puissent transformer la production locale. Cette approche entraînera la création de dizaines de milliers d’emplois et stoppera le transport d’un produit dangereux au profit d’un produit local plus sécuritaire et ayant une valeur ajoutée ».

* «  À long terme, le Parti vert du Canada appuie la mise en place d’une économie verte qui créera des milliers d’emplois grâce aux investissements dans les énergies renouvelables, l’accroissement du transport ferroviaire pour passagers,  la modernisation des convois de marchandises et la remise à neuf de milliers de bâtiments selon les plus hauts standards d’efficacité énergétique » Priorité est accordée à une économie verte sensée que favorisera  l’imposition d’une taxe sur le carbone.

Il y a là, me semble-t-il,  une manière intelligente de voir les choses, axée sur l’écologie et le respect de l’environnement. Puissent d’autres formations politiques s’en inspirer. Surtout que ce qui vient de se produire à Lac-Mégantic invite à s’arrêter et à réfléchir avant qu’il ne soit trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *