LA RAISON DU PLUS FORT

Il semble , selon la morale israélienne, qu’un combattant du Hamas caché dans une école donne le droit de bombarder l’école et qu’un combattant qui s’abrite dans un hôpital donne le droit de bombarder l’hôpital. On peut aussi se permettre de tuer des enfants ici et là, surtout que les Gazaouis ont la manie de faire beaucoup d’enfants.

La morale israélienne permet d’imposer à la Cisjordanie une occupation militaire qui dure depuis 1967, de s’emparer des terres des Palestiniens, d’y implanter des colonies, de multiplier les tracasseries administratives du matin jusqu’au soir. Autant de mesures coercitives que le gouvernement Harper semble trouver tout à fait justifiées. La morale israélienne serait sans faille.

En revanche, on ne manque pas de dénoncer les résistants palestiniens, souvent maladroits, parfois cruels et qui ont le tort d’être militairement mal en point. Ils sont faibles. C’est un défaut impardonnable. Ainsi raisonne la morale israélienne. Mais qu’adviendra-t-il si la domination brutale change de camp?

1 pensée sur “LA RAISON DU PLUS FORT”

  1. Israéliens et Palestiniens (au moins ceux de Gaza) sont et se condamnent à se battre jusqu’à la venue du Messie tant attendu à la fin des temps, autant par les Juifs que par trop d’Américains dont le pays supportera toujours Israël en argent et munitions. Les habitants de Gaza « vivent » dans une prison érigée pat les politiciens et militaires d’Israël. Il n’est que normal qu’ils veulent s’en libérer.
    Un livre à lire, pour mieux tout comprendre et surtout ce pays créé par l’ONU en 1948 suite au plan de partage de 1947 de la Palestine rejeté par le monde arabe, est celui de Shlomo Sand intitulé « Comment le peuple juif fut inventé », publié en 2008 par Champs.

Répondre à Gilles Morin Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *