TOUT PEUT CHANGER

Naomi Klein a acquis une grande notoriété, il y a huit ans, avec la parution d’ un ouvrage percutant, La stratégie du choc.  Elle récidive avec Tout peut changer. Les grands thèmes : les  changements climatiques, comment le pouvoir capitaliste exploite systématiquement les crises afin d’imposer des politiques qui enrichissent une élite restreinte en démantelant toute réglementation, en procédant à des coupes dans les dépenses sociales et en privatisant à grande échelle le secteur public. (Voir entrevue dans  L’Obs, 19-25 mars 2015). On croirait que c’est entre autres après  avoir observé ce qui se passe au Québec et au Canada qu’elle énonce de tels propos.    

 

Je me propose de lire dès que possible Tout peut changer , L’Obs nous en offre un résumé substantiel. Naomi Klein veut nous persuader  que rien n’est perdu, qu’il n’est pas trop tard pour réagir, contre-attaquer, freiner la destruction capitaliste, et cela même si «  le monde capitaliste  va chercher à faire main basse sur les ressources naturelles avec toujours plus d’avidité et de violence. Les terres cultivables d’Afrique vont être requisitionnées afin de fournir de la nourriture et du carburant aux nations riches , ce qui conduira à un nouveau mode de pillage néocolonianiste ….En n’agissant pas contre le réchauffement climatique, nous n’allons pas simplement assister à une hausse des températures mais aussi des inégalités et des conflts. Un avenir marqué par le chaos climatique est un avenir rempli de violence. Voilà  pourquoi nous ne pouvons absolument pas nous permettre de perdre cette bataille ». Tout peut changer, et pour le mieux, nous dit Naomi Klein. À condition de ne pas se résigner à la domination de ce   capitalisme prédateur et destructeur qui cherche à s’approprier les richesses de la planète.

Au fait, partout dans le monde, souligne-t-elle, on voit grandir des  organisations qui  luttent pour le climat et la justice énergétique et qui ont déjà remporté des victoires importantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *