LAÏCITÉ AILLEURS ET ICI

Pour le bénéfice de ceux et celles qui fréquentent mon site je reproduis un passage d’une conférence que Claude Ryan, journaliste de haut calibre et ancien ministre de l’Éducation du Québec, prononçait devant des experts en éducation, le 8 juin 1999.

« Le droit à un enseignement religieux confessionnel dans les écoles publiques est reconnu dans la majorité des pays d’Europe occidentale. Cet enseignement est obligatoire en Allemagne, en Finlande, en Irlande, en Norvège et en Autriche. Il est offert sur une base optionnelle dans les écoles publiques de Belgique, d’Italie, de Pologne, d’Espagne et de Hongrie. L’Allemagne, dont l’histoire a été façonnée de manière impressionnante par le catholicisme et le protestantisme, réserve une place explicite à ces deux religions dans ses écoles publiques ».

Claude Ryan ajoutait : « A ma connaissance, ces pays ne considèrent pas que leur législation scolaire est contraire aux chartes de droits. Je ne sache pas non plus qu’ils aient été trouvés en défaut à cet égard par les tribunaux européens. Dans la perspective d’une conception pluraliste de la liberté, il y aurait davantage lieu de s’inquiéter à mon avis d’une politique qui, au nom d’objectifs sociétaux, viserait à imposer à tout le monde un modèle unique d’école`publique et à bannir la religion de cette école ou à ne l’y tolérer que sous des formes diluées ».

A la lumière des propos de Claude Ryan, on est forcé de reconnaître que la pureté laïque au Québec a atteint un degré de perfection dont on ne trouve pas l’équivalent ailleurs, sauf peut-être dans des régimes staliniens. De la grande noirceur, s’il en fût une, nous sommes passés à une pureté éblouissante qui nous empêche de voir clair dans nos affaires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *