UNE RÉUSSITE QUI FAIT RÊVER

Ce quotidien de grande qualité qu’est le journal La Croix a publié (8 juin 2007) un dossier fort intéressant sur l’enseignement catholique en France. On y trace le portrait d’un réseau d’enseignement hautement coté qui dessert plus de 20% de la clientèle scolaire. La bonne réputation du réseau est telle qu’en septembre 2007 on a été obligé, faute de places, de refuser 30000 demandes d’inscriptions.

Quelques raisons qui expliquent ce succès : une école qui joue la différence, des enseignants proches des jeunes, un encadrement efficace, une réponse adaptée aux attentes des familles, une dimension chrétienne clairement affirmée qui respecte les convictions religieuses de chacun et chacune.

N’est pas étranger à ce succès un soutien financier substantiel de la part de l’Etat, ce qui permet d’assurer un fonctionnement quotidien efficace, d’accorder des conditions de travail décentes au personnel enseignant et de limiter autant que se peut la contribution financière des parents. Les pouvoirs publics considèrent l’école libre chrétienne comme un précieux complément du système public. Révolue l’époque où régnait un intégrisme laïque mesquin. Même l’école publique cherche à faire une place à la dimension religieuse de l’existence.

Dans une approche de laïcité ouverte on donne sa chance là-bas à la liberté religieuse à l’école. Les parents apprécient, les jeunes aussi. Une manière de faire dont on pourrait s’inspirer au Québec.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *