POLLUEURS RÉCOMPENSÉS  

Selon un rapport que vient de publier le Fonds monétaire international, les subventions publiques mondiales accordées au secteur des énergies fossiles ( charbon, pétrole,gaz) atteindront cette année les 5300 milliards de dollars, ce qui équivaut à 6,5% du PIB mondial et dépasse la portion de ce même PIB consacrée à la santé. (Voir LE DEVOIR, 22 septembre 2015).
On sait que l’exploitation et l’utilisation des énergies fossiles sont en partie responsables de l’augmentation du coût des soins de santé et de diverses formes de pollution reliées aux changements climatiques. Si bien que, grâce à des subventions publiques, nous payons nous-mêmes une part de notre empoisonnement pour ensuite assumer , par des fonds publics , la facture reliée aux dommages qui s’ensuivent.

On aura vu mieux comme modèle de gestion de notre habitat humain. Mais pour les industries qui oeuvrent dans les énergies fossiles, c’est une aubaine. Le contribuable ordinaire les soutient avec de l’argent public pour ensuite réparer les pots cassés, toujours avec des fonds publics. Une situation de rêve pour une entreprise privée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *