DIVERSITÉ RÉCONCILIÉE

Face à la question oecuménique le pape François a parlé de diversité réconciliée. L’expression est   heureuse et éclairante. La diversité résulte de choix doctrinaux, mais aussi d’expériences vécues et d’héritages culturels multiples. Les chrétiens en recherche  d’unité ne doivent pas tenter de renouer avec les moments historiques où se sont produits les points de rupture. Au sein  des diverses lignées de croyants on a vécu des changements, on a évolué. Par exemple,  l’Église de la Contre-Réforme offre une autre image que celle qui a pris forme avec Vatican 11. De Pie IX à Jean XXIII  le virage est particulièrement tangible. On constate qu’un autre changement est en train de se produire avec le pape François.Les autres confessions chrétiennes ont vécu des mutations similaires.

Il faut rechercher une unité qui réconcilie les diversités, ce qui s’avère une tâche complexe.L’unité va de soi et tous les chrétiens de bonne foi souhaitent son accomplissement.  Mais perdurent, bien ancrées et tenaces, les diversités nées  de l’histoire et des apports culturels. L’oecuménisme cherche comment  intégrer ces diversités dans une même communauté de foi, comment réaliser une unité réconciliée avec la variété des chemins empruntés par les croyants au cours des siècles qui ont suivi les ruptures.

Le vaste chantier dans lequel sont engagés les militants de l’oecuménisme est indéniablement complexe   et rempli d’obstacles. Mais l’enjeu est primordial et prometteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *