TRIBULATIONS DÉMOCRATIQUES

L’arrivée au pouvoir de Donald Trump surprend et inquiète, non sans raison. Voici que le mauvais fonctionnement d’un mécanisme démocratique a fait en sorte qu’un représentant de la post-vérité , trublion de haute gamme, détient désormais les rênes du pouvoir à la tête de la première puissance du monde. Il devient même un dépositaire de l’arme nucléaire. Inquiète, la communauté internationale pénètre pour un temps dans une période de grande incertitude.

On peut néanmoins se permettre d’espérer que le pire n’arrivera pas. Car dans une saine démocratie l’opinion publique est toujours en mouvement. Des citoyens attentifs utilisent les moyens à leur portée pour tenir en alerte le sens de la responsabilité collective. D’autres prennent du temps pour se réveiller, mais finissent par le faire. Un sondage récent permet de le constater : le président trublion est déjà en perte de vitesse. Il pourrait suffire d’une mesure du genre impeachment ou d’un vaste courant populaire pour qu’il retourne à ses affaires.

Le règne Trump sera donc, espérons-le, de courte durée. Mais qu’il puisse être devenu réalité, ne serait-ce que pour un temps, confirme l’avis de Platon, à savoir que tout ce qu’on gagne à ne pas prendre au sérieux la politique, c’est d’être gouverné par des gens pires que soi. Un avis que pourraient méditer en premier lieu ceux qui suivent les courants à la mode et ceux qui ne se déplacent même pas pour voter.

1 pensée sur “TRIBULATIONS DÉMOCRATIQUES”

  1. À l’exception de votre assertion de départ, je partage entièrement votre opinion. Vous dites que « le mauvais fonctionnement d’un mécanisme démocratique » a permis à Trump de devenir président. Pour ma part je dirais que c’est le bon fonctionnement d’un mauvais mécanisme démocratique (grands électeurs) qui a permis cette aberration d’élire comme président une personne ayant obtenu 3 000 000 de votes de moins que son adversaire.

    Les systèmes électoraux importent. Ils peuvent parfois (comme chez nous d’ailleurs) conduire à des distorsions permettant à un parti ayant perdu le vote populaire de former le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *