LA PAIX EN DANGER

Le comportement du président nord-coréen Kin-Jong-Un a de quoi inquiéter. Mais pas plus que celui du président américain Donald Trump. Ce dernier a menacé de détruire toute la Corée du Nord si le dénommé Kin-Jong-Un devenait trop menaçant L’affrontement est pour le moment verbal  mais déjà lourd de risques car poussé à l’extrême.

On est loin  de cet épisode de la guerre froide où dirigeants  américains et soviétiques avaient multiplié les efforts en vue de réduire les tensions provoquées par le projet du Kremlin de livrer des missiles au gouvernement cubain. Les deux camps firent preuve de responsabilité, conscients des risques incalculables qu’un conflit armé aurait entraînés à l’échelle de la planète.

On sait que lors de cette crise le pape Jean XXIII avait joué un rôle important, celui d’un médiateur discret et efficace. Je souhaite que face à la nouvelle crise les évêques catholiques  américains interviennent dans l’espoir de calmer un président qui a perdu les pédales. Ils pourraient s’inpirer de la remarquable Lettre collective sur la paix que leurs prédécesseurs ont publiée en 1983, sous le titre Le défi de la paix : la promesse de Dieu et notre réponse.  Une telle intervention apporterait du concret aux prières pour la paix que récitent les fidèles lors des célébrations eucharistiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *