Les paniers de Noël ne suffisent pas

« Une aide sociale insuffisante et de moins en moins accessible », conclut le Conseil national du bien-être social dans son dernier rapport sur la pauvreté au Canada. On y lit que « l’aide sociale au Canada est moins accessible qu’il y a vingt ans et se situe bien loin du seuil de pauvreté » Ce qui se vérifie dans toutes les provinces, incluant le Québec. (Voir LE DEVOIR, 14 décembre 2010)

Pas étonnant que les paniers de Noël ne suffisent pas. Il existe un trou dans le système de redistribution de la richesse collective. Ceux qui garnissent des paniers de Noël ont beaucoup de mérite, mais leur générosité ne peut pallier l’insuffisance due à la mesquinerie qui préside au fonctionnement des mécanismes étatiques. C’est tout au long de l’année que des individus et des familles ne reçoivent pas le minimum décent auquel ils ont droit au nom de la justice distributive.

De cette mesquinerie nous sommes collectivement responsables, puisque nous tolérons sans rechigner un système qui entretient la pauvreté tandis que les décideurs politiques que nous avons élus proclament candidement leur intention de la faire disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *