La chasse aux chrétiens

« Le christianisme est devenu, de loin, la religion la plus persécutée », écrit Jacques Julliard dans Le Nouvel Observateur » ( 14 0ctobre 2010). Il précise : « Ce n’est rien. Rien que des chrétiens qu’on égorge. Des communautés religieuses que l’on persécute. – Mais où cela ? – Un peu partout. En Inde, au Bangladesh, en Chine, au Vietnam, en Indonésie, en Corée du Nord. Là où ils sont minoritaires. Et surtout en pays musulman. Et pas seulement en Arabie Saoudite où le culte chrétien est puni de mort. Mais en Egypte, en Turquie, en Algérie. Dans le monde actuel, le christianisme est de loin la religion la plus persécutée ».

Et d’ajouter que « c’est au Proche-Orient, là même où le christianisme a pris naissance, que la situation est la plus grave ». Risque d’une disparition prévisible à court terme des communautés chrétiennes, si rien n’est fait. Une raison d’être du synode des évêques d’Orient est justement « d’attirer l’attention sur ces persécutions et de passer un nouveau pacte pacifique avec les populations musulmanes ».

Autre constat troublant : « une sorte de Yalta culturel d’un type nouveau est en trains de s’instaurer de fait : en Orient, le monopole d’une religion unique de plus en plus intolérante, l’islam. En Occident, le pluralisme, la tolérance et la laïcité. Ce Yalta est, comme l’autre, générateur de guerre froide, pour ne pas dire davantage. Il faut donc, sans arrière-pensée ni faiblesse complaisante, défendre le droit des chrétiens d’Orient à l’existence ».

C’est là un dossier grave et urgent qui attend les militants des droits de la personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *