HOMMAGE À STÉPHANIE

Elle avait 14 ans et s’appelait Stéphanie. Une adolescente parmi d’autres, avec les qualités et les défauts de son âge. Sans doute pareille à ces ados dont les gens plus vieux et plus sages sont enclins à déplorer les petites incartades. Or voici que celle-ci, placée en situation extrême, risque sa vie pour sauver celle de sa sœur, une bambine de 2 ans. Elle meurt dans les flammes qui détruisent la maison familiale.

Une héroïne. Ce sacrifice de soi m’émeut. Il y a là une grandeur cachée qui surgit en pleine lumière au cours de cet événement dramatique. Comme une réserve cachée de don de soi et de solidarité qui pousse vers le haut la capacité d’amour à l’égard de ceux qui partagent la même condition humaine.

On s’occupe avec raison de soutenir ceux et celles qu’a perturbés la tragédie qui a coûté la vie à Stéphanie et à la petite Sophie. En retour, puissent ces gens durement éprouvés tirer une grande fierté d’avoir vécu leur quotidien en voisinage avec cette adolescente au cœur d’or. Cela leur redonnera le goût de vivre.

2 pensées sur “HOMMAGE À STÉPHANIE”

  1. Très beau billet.

    Cette tragédie, d’une tristesse infinie, nous rappelle la puissance des liens qui nous unit les uns aux autres. J’ignore toutefois comment des parents puissent se remettre d’une telle perte. Mes pensées les accompagnent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *