DES HOMMES ET DES DIEUX

Tel est le titre d’une oeuvre cinématographique émouvante et pleine de retenue, qui fait revivre pour nous la tragédie de Tibhirine, en Algérie. C’est l’histoire de sept moines trappistes adonnés au silence, à la prière et au travail quotidien en même temps que solidaires des pauvres du voisinage. Ils seront sauvagement assassinés par des truands anonymes qui peut-être prétendaient agir au nom d’Allah.

Une histoire où s’entremêlent la simplicité, la grandeur à la fois humaine et spirituelle, la beauté, l’humanisme chrétien face à la barbarie. Une grandeur qui vient nous chercher au fond du cœur et secoue nos médiocrités. Sans qu’ils l’aient voulu, les moines de Tibhirine nous interpellent et nous dérangent.

Puissance de l’art cinématographique. Un art qui trop souvent s’exprime dans des productions de bas ou de médiocre niveau, mais qui est capable en revanche de nous entraîner vers des sommets de grandeur humaine et spirituelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *