L’INFLUENCE DES SONDEURS

Un malaise subsiste au lendemain des élections qui ont eu lieu récemment au Québec. Il concerne le rôle joué par les maisons de sondage. Celles-ci ont émis des prévisions qui ont en partie manqué de justesse mais qui en revanche ont exercé une influence, difficile à mesurer, sur le choix des électeurs. Il semble bien que plusieurs parmi ceux-ci, à la lumière des sondages, se sont dit : les jeux son faits, et ils sont restés à la maison. Ce qui serait, paraît-il, le cas de plusieurs milliers d’adéquistes. Non moins nombreux furent des libéraux qui, savourant par avance une victoire écrasante, ont gardé les deux pieds sur la bavette du poêle au lieu d’affronter le froid. En revanche, les indépendantistes, eux qui pourtant ont la réputation de bouder facilement les urnes, trouvaient indécent de concéder à Jean Charest une victoire trop facile. Ils se sont sentis ragaillardis par le froid et par leur rêve de souveraineté. Ils ont fait bon usage de leur droit de vote avec les résultats que l’on sait.

Les sondeurs disent vouloir simplement refléter des tendances. Mais peut-être qu’ils les accentuent et les infléchissent sans le vouloir. Peut-être aussi qu’ils tuent le vote. Comme si leur intervention en soi démocratique faussait le fonctionnement de la démocratie.

J’admire la persévérance et le courage des militants qui refusent d’être déstabilisés par les pontifes du sondage et continuent de remplir des fiches de pointage, multiplient les contacts et les téléphones, organisent diverses activités propres à favoriser l’élection de leur candidat. Plusieurs parmi eux s’étaient promis de faire mentir les sondages. Ils ont réussi. Mais le malaise demeure. Peut-on baliser le fonctionnement des sondages afin que ceux-ci n’influencent pas le libre choix des électeurs et surtout ne les incitent pas à déserter les bureaux de votation ? Le Directeur général des élections, qui déplore le bas taux de participation au scrutin du 8 décembre, ferait œuvre utile en scrutant ce problème de près.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *