Gros sabots

J’ai eu l’occasion de jeter un coup d’œil sur le schéma du cours d’éthique et culture religieuse tel que réaménagé et adapté par le Collège Loyola. On est impressionné par l’envergure intellectuelle, le souci de l’histoire et l’ouverture d’esprit de ceux et celles qui ont construit cet outil pédagogique. On est à cent coudées de l’amateurisme et de l’éclectisme. C’est du solide.

Ont fait preuve d’une forte prétention les bureaucrates qui ont voué aux gémonies ce travail de haute qualité dont pourront profiter de jeunes étudiants si on leur en donne la chance. Ces bureaucrates chaussent de gros sabots. Heureusement qu’un magistrat sensible à la liberté de choix a mis un frein au pouvoir abusif d’un appareil étatique obsédé par le désir d’imposer une uniformité et une neutralité factices.

Voici qu’un établissement consacré à l’éducation des jeunes a fait preuve depuis 150 ans de grande compétence pédagogique et s’est construit une réputation fort enviable. Il convient donc d’y aller mollo avant de marcher sur ses plate -bandes. Cela fait partie du savoir-vivre, une composante de ce vivre-ensemble dont parlent avec abondance les inventeurs du cours ECR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *