DE LA SOLIDARITÉ À L’AVENTURISME

Je l’ai trouvée belle cette solidarité que des milliers de Québécois ont témoignée envers les sinistrés de la vallée du Richelieu et du Lac Champlain. Une corvée spectaculaire qui fait honneur au peuple d’ici.

Mais je trouve moins emballante l’idée de permettre à des propriétaires victimes de la montée des eaux de reconstruire leurs demeures dans des zones inondables. Faudrait tout de même tirer une leçon de la catastrophe naturelle qui a frappé la région. Ce serait faire preuve d’aventurisme que d’ignorer ce qui vient de se passer, quitte à faire appel à la solidarité si jamais les choses tournaient mal dans un avenir plus ou moins rapproché.

Se fier à la Providence relève d’une saine croyance. Faire usage de prudence est une façon de montrer que la foi n’y perd point et se met en bonne posture en faisant appel à la raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *