PURIFICATION CULTURELLE

Je lis dans le Journal de Québec (18 octobre 2008) que des jeunes écoliers inscrits au cours obligatoire d’éthique et de culture religieuse ont reçu la mission de dessiner un nouveau drapeau du Québec. Car, selon leur professeur, le drapeau actuel n’est plus représentatif de la nouvelle réalité parce qu’il y a une croix dessus. Il faut donc en créer un autre qui reflétera mieux le Québec d’aujourd’hui.

Histoire à la fois triste et loufoque qui rappelle l’entreprise de purification à laquelle s’étaient livrés des zélotes de la Révolution française qui grimpaient dans les galeries supérieures des cathédrales pour y démolir des statuettes oubliées. Ils voulaient purifier l’espace républicain. Ce qui montre que l’intégrisme laïque ne date pas d’aujourd’hui, sauf qu’il tente de se donner un visage nouveau, un air de modernité.

On sait que le drapeau appelé Union Jack est formé de deux croix superposées. Une tâche délicate et complexe attend les héraldistes qui voudront le rendre conforme aux exigences de l’idéologie laïciste moderne. Mais la pureté culturelle a son prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *