DES CHOSES QU’ON A LE DROIT DE DIRE

Dans un discours prononcé à Oxford en décembre 2011, à l’occasion du 400ème anniversaire de la traduction de la Bible attribuée au roi Jacques1er, le Premier ministre David Cameron a déclaré que « la Grande-Bretagne est un pays chrétien et personne ne doit avoir peur de le dire ». Il a souligné que « c’est la tolérance que le christianisme exige de notre société qui donne plus de place aux autres religions ». Il a ajouté que la Bible a aidé à forger les valeurs qui définissent la société britannique, par exemple le respect de la personne, la liberté, le travail, la compassion, le sens social, la solidarité.

C’est là un langage qui sied au répertoire de la laïcité ouverte. Le respect des autres croyances n’exige pas qu’on gomme son propre passé religieux et culturel sous prétexte de neutralité ou d’indifférence. Surtout que ces valeurs dont parle David Cameron contribuent à former l’assise d’un humanisme qui imprègne l’ensemble de la civilisation occidentale.

Le dialogue interreligieux et la laïcité se porteront mieux quand les héritiers de la double tradition judéo-chrétienne et gréco-romaine deviendront plus conscients de la richesse de leur patrimoine culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *